header banner
Default

Le Wrexham AFC, un club de football, était une fois une attraction Disney


La saison 2022-2023 de l’un des plus anciens clubs de football au monde restera gravée dans les mémoires. L’équipe masculine de Wrexham a remporté le titre de National League et a été promue en League Two qui, comme son nom ne l’indique pas, est la quatrième division anglaise. On reste encore loin des sommets vertigineux de la Premier League, mais les supporters et les célèbres propriétaires du club, les acteurs Ryan Reynolds (Deadpool dans les films X-men) et Rob McElhenney, ont accueilli ce succès avec la joie qu’il mérite.

Pour 2 millions de livres sterling (un peu plus de 2 millions d’euros), le duo hollywoodien s’était offert le Wrexham Association Football Club en 2021 et a depuis inondé leur petit coin d’adoption du nord du Pays de Galles de tout le glamour californien, notamment grâce à Disney. Le club fait maintenant l’objet d’une série documentaire disponible sur la plate-forme Disney+.

Ce conte de fées moderne sur le football, c’est un peu comme dans le dessin animé populaire Cars, dans lequel une grande star se retrouve à vivre dans une petite ville de province. La star en question, Flash McQueen, finit par tomber amoureux de la ville de Radiator Springs, jadis point de passage obligé des voyageurs mais tombée en désuétude car court-circuitée par la mise en place d’une autoroute. La voiture de course incite ses nouveaux voisins à rêver grand. L’intrigue raconte l’histoire du grand rêve américain, selon lequel tout le monde peut atteindre le sommet, et souligne l’importance du lieu et de ses habitants.

Dans la version réelle qui se déroule dans le nord du Pays de Galles, Ryan Reynolds incarne le rôle principal, et le club devient le décor à la place de Radiator Springs. Le Wrexham AFC a une longue histoire et des supporters fidèles. Récemment, il a néanmoins connu des temps difficiles et s’est enfoncé dans les bas-fonds des ligues professionnelles anglaises. Dans les années 2000, le club a passé près de deux ans sous tutelle administrative et, en 2011, il a même fait l’objet d’une ordonnance de mise en liquidation pour ne pas avoir payé ses impôts.

Disney en a fait des vedettes

VIDEO: Ryan Reynolds and Rob McElhenney burst into tears as Wrexham seal Football League promotion!
TNT Sports

Ryan Reynolds, est arrivé en sauveur à un moment où l’on avait besoin de lui. Il a notamment su prouver qu’il n’était pas dupe dans le monde des affaires. Son objectif était d’extraire une valeur commerciale et financière du football grâce à une gestion astucieuse et à son expérience dans le domaine du divertissement : son bilan est d’ores et déjà impressionnant.

Wrexham a attiré l’attention du monde entier et a conclu de nouveaux contrats de sponsoring. Le propriétaire parle même maintenant de créer un réseau de franchises sportives. Il est passé du statut d’observateur impassible du football à celui d’amoureux du jeu et de Wrexham.

Rob McElhenney et lui sont ainsi devenus les vedettes de Welcome to Wrexham, la série de Disney+ qui affirme que les acteurs « apportent de l’espoir et du changement à une communauté qui en a besoin ». On estime que chaque épisode génère environ 430 000 livres sterling (près de 500 000 euros) pour le club et ses propriétaires.

Une partie du succès de Wrexham porte donc la marque de ce que l’on appelle la « disneyfication », c’est-à-dire la création de divertissements sentimentalement convaincants pour des publics de masse dans tous les domaines, du sport à la nature en passant par les contes pour enfants. La « disneyfication » est souvent considérée comme synonyme de mondialisation, de commercialisation et de réification, et les recherches montrent qu’elle présente certaines caractéristiques essentielles.

Disney, un succès et des craintes

VIDEO: Welcome to Wrexham Documentary Series Trailer
Rotten Tomatoes TV

La première, connue sous le nom de « thématisation », consiste à placer une institution dans un récit qui n’a, pour l’essentiel, rien à voir avec ses origines. Le Wrexham AFC a été créé en 1864 et la majeure partie de son existence n’a en apparence pas de quoi offrir un contenu numérique déchirant pour une entreprise de divertissement américaine et deux acteurs hollywoodiens. Les joueurs ont presque soudainement cessé de taper simplement dans un ballon pour devenir les acteurs d’un drame diffusé en continu dans le monde entier.

Une autre composante de la « disneyfication » est la « consommation hybride », qui consiste à attirer des fans et des consommateurs potentiels par divers moyens commerciaux. Dans le cas de Wrexham, cela a commencé par la possession d’un stade assez grand pour accueillir 10 000 spectateurs. Cela s’est poursuivi sur les réseaux auprès des 319 000 personnes qui ont regardé le premier épisode de Welcome to Wrexham, puis du million d’abonnés au compte TikTok du club.

La « disneyfication » exige également que l’on se concentre sur la vente de produits. À cette fin, le logo de TikTok est apparu sur les maillots de Wrexham, principal produit dérivé du club. Visitez la boutique en ligne de Wrexham et vous verrez même des maillots avec le logo d’Aviation Gin, une entreprise d’alcool dans laquelle Ryan Reynolds a une participation.

[Près de 80 000 lecteurs font confiance à la newsletter de The Conversation pour mieux comprendre les grands enjeux du monde. Abonnez-vous aujourd’hui]

Les amateurs de football les plus traditionnels redoutent l’influence que les propriétaires de Wrexham exercent sur le sport et sur le club, et craignent que le phénomène ne se répande désormais dans les ligues inférieures autant qu’au sommet du football anglais. Certains redoutent que le Racecourse Ground, l’antre du club, devienne plus un parc à thème qu’un stade de football.

Reste que la « disneyfication » de Wrexham est en train de changer la ville, un peu comme l’influence de Flash McQueen sur Radiator Springs. Le nombre de touristes a grimpé en flèche et le succès du club commence à avoir un impact économique local tangible que l’on peut voir sur les réservations de chambres d’hôtel ou les ventes de bière.

À l’instar des attractions de Disney dans le monde entier, un petit club de football s’avère capable de générer des retours financiers et un soupçon de fantaisie. Cette ville provinciale du nord du Pays de Galles tient entre ses pieds une version Disney du rêve américain et peut désormais en profiter.

Sources


Article information

Author: Jacob Guzman

Last Updated: 1702962122

Views: 670

Rating: 4.9 / 5 (62 voted)

Reviews: 83% of readers found this page helpful

Author information

Name: Jacob Guzman

Birthday: 1990-11-17

Address: 581 Moore Throughway, East Annamouth, PA 16148

Phone: +4213354357276613

Job: Article Writer

Hobby: Scuba Diving, Video Editing, Chocolate Making, Beekeeping, Sewing, Camping, Sculpting

Introduction: My name is Jacob Guzman, I am a resolute, forthright, Colorful, fearless, dedicated, apt, rare person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.